• SMOKEHEAD 23 septembre 2017
    Les amateurs de whisky tourbé ne seront pas insensibles au nom de ce groupe qui ne vient pas de l’îl...
  • HELLFEST 2017 : DEVIN TOWNSEND PROJECT 23 septembre 2017
    Il a joué au sein d’un groupe à la musique tellement frénétique que celle de Fear Factory sonnait co...
  • RICHARD VAN BERGEN & ROOTBAG 22 septembre 2017
    Ils s’étaient fait connaitre avec un premier album en 2014 et avaient reçu le Dutch Blues Award du m...
  • QUEL AVENIR POUR LE CAC GEORGES BRASSENS ? à MANTES LA JOLIE (78) 22 septembre 2017
    Le soleil brille sur la ville en cet avant-dernier jour d’été, et pourtant l’ambiance n’est pas à la...
  • TIA 21 septembre 2017
    Elle avait su aiguiser notre désir d’en connaitre plus avec un EP proposé au printemps dernier, la r...


Ganafoul reprend du service lors d’un concert « feu d’artifice » à Saint Romain en Gier …

C’est un peu perplexe que j’ai abordée cette soirée du 13 juillet près de Givors, regroupant tous les anciens de Ganafoul, Factory, Killdozer et Jack Bon avec son nouveau band. Les réunions genre « anciens combattants », pas trop mon truc. Mais je suis allée de surprise en surprise : Les premières notes de Ganafoul pendant les balances, puis Factory et Killdozer … mêmes sourires et même décontraction … le plaisir évident de partager à nouveau la scène.

Le soir une ambiance chaude et passionnée réunit toutes les tranches d’âge, avec un public très nombreux et enthousiaste, à l’image de tous ces musiciens qui lui avaient donné rendez-vous. Nous avons eu droit à un vrai festival, débutant par les Doods avec un rock d’influence anglo-saxonne superbement interprété par « Doudou » (Edouard Gonzalez – ancien Killdozer) et « Rothache » (Yves Rothacher, ancien Ganafoul).

Jean Yves Astier Blues Band (ancien bassiste de Ganafoul) a enchaîné avec Puce (ancien Factory) une musique davantage roots avec des textes en français dégageant beaucoup de feeling … avant de laisser la place à Robert Lapassade, tout de noir vêtu, déversant avec beaucoup de talent et d’énergie sa musique soul/funk.


Enfin Jack Bon Slim Combo, qui servit au public un blues rock solide fait de compos bien ficelées où l’on reconnaissait immédiatement la patte du « Grand Jack » … qui semble avoir trouvé des partenaires à sa mesure, en la personne de Chris Michel, ancien bassiste (entre autres) de Nico Backton, et Laurent Falso à la batterie (Electric Duo et Dezoriental).

C’est très tard dans la nuit que Ganafoul gratifia son public (qui n’avait pas abandonné la partie) d’un set de leurs anciens titres, clôturant cette inoubliable soirée par le fameux « Saturday Night » …

Isabelle Beauvais – Starassoprod
www.starassoprod.com

Comments are closed.